Sites Description Changements d’usages des terres Suivis
Laos

Bassin de Houay Pano, Province de Luang Prabang (photo: L. Boithias)
5 bassins de 0.6 ha à 60 ha (Houay Pano), 10 km² (Houay Xon)

Actions de recherche aussi sur le bassin de la Nam Khan (6100 km²)

Schistes et argilites avec des pentes moyennes de 30-46%

Raccourcissement des périodes de jachère, réduction des culture vivrières et du riz pluvial pour des productions commerciales (larmes de Job, maïs) et des plantations pérennes (teck); urbanisation. Carte annuelle des usages des terres depuis 1998

Suivi hydrométéorologique, des sédiments et du niveau de la nappe depuis 2001

Suivi de l’humidité du sol le long de 3 transects de mesures géophysiques (panneaux de résistivité électrique)

Thaïlande

Bassin de Huay Ma Nai, Province de Phrae (photo: C. Valentin)
4 bassins de 1 à 96 ha (Huay Ma Nai) et 120 km² pour le bassin de Mae Thang (lac de barrage)

Grès argileux avec des pentes moyennes de 8-15%

Abandon de la culture du soja et des arbres fruitiers pour une culture intensive du maïs. Carte annuelle des usages des terres depuis 2000

Suivi hydrométéorologique et des sédiments depuis 2001

Vietnam

Bassin de Dong Cao, Province de Hoa Binh (photo: C. Valentin)
3 bassins de 7.7 à 50 ha (Dong Cao)

Sols schisteux avec des pentes moyennes de 28-38%

Abandon de la culture du manioc pour des arbres plantés (Acacia mangium) et du fourrage; urbanisation. Carte annuelle des usages des terres depuis 2000

Suivi hydrométéorologique et des sédiments depuis 2002

Les trois bassins expérimentaux suivis par MSEC correspondent, pour des caractéristiques géologiques (grès, shale, schiste) et pédologiques (Alfisol, Ultisol, Entisol) analogues, à un double gradient climatique (depuis la Thaïlande plus sèche vers le Vietnam plus humide) et d’intensité culturale (depuis l’agriculture intensive de Thaïlande aux plantations d’arbres du Vietnam).

Pour estimer les flux d’eau et les pertes en terres en sortie des bassins versants, plusieurs appareils sont utilisés dans les différents sous-bassins:

  • Pluviomètres manuels et stations météorologiques automatiques pour les mesures de pluie et d’évapotranspiration (station météo Campbell)
  • Enregistreurs de niveau d’eau pour les mesures de débit (OTT SE 200 + Campbell data logger) et de conductivité électrique de l’eau (sonde Aquistar CT2X)
  • Échantillonneurs automatiques pour l’eau et les sédiments, pour quantifier les charges en matières en suspension
  • Pièges à sédiments pour quantifier les pertes en terres (bed load)
  • Tomographie par résistivité électrique pour l’analyse des interactions nappe/rivière
  • Outils SIG (Q-gis, Grass, ArcGIS) pour construire les cartes annuelle d’usages des terres sur la base d’images satellite (Sentinel) et d’observations de terrain (une fois par an)